Milieu de partie, progressez avec les pros : comment se remettre d’un combat perdu

Cette semaine, nous étudions le milieu de partie dans Heroes of the Storm ! Il est temps de continuer les leçons publiées la semaine dernière, le 26 juillet, avec certains des acteurs les plus rusés de la scène. Conseils pour milieu de partie sera l’occasion de nous pencher sur ce passage très important en match compétitif ! Le premier jour, nous avons abordé l’occupation de carte et les camps de mercenaires, tandis qu’hier, nous nous sommes penchés sur la capture des boss. Aujourd’hui, nous allons parler prudence, rotation, et sacrifice des objectifs !

Votre équipe vient de perdre un combat et la partie se présente mal. Comment réagir pour renverser la vapeur ? Vilhelm « POILK » Flennmark, de la Team Dignitas, est là pour vous aider à vous reprendre et à remporter la victoire.

Tout est dans l’attitude

poilk.jpg

« Concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire et non sur ce qui vient de se passer, explique POILK. Ce qui est fait est fait, vous avez du retard, mais vous pouvez réfléchir à la suite et à la manière dont vous allez vous reprendre. »

Faites votre possible pour participer à la remontée de votre équipe : « Au lieu de vous disputer dans le chat, ajoute-t-il, explorez des solutions. »

La seule solution : rester prudent

safe1.jpg

Amasser de l’expérience est d’une importance primordiale : c’est votre seul moyen de retrouver un pied d’égalité avec l’adversaire. Pour vous assurer de ne pas subir davantage d’éliminations, faites bien attention aux chemins que vous empruntez pour passer d’une voie à l’autre. « Si vous savez où sont vos adversaires, n’hésitez pas à prendre les chemins les plus directs possibles, encourage POILK. Quand vous l’ignorez, en revanche, ne vous risquez pas à des rotations agressives car ils pourraient très bien vous attendre dans un buisson. »

Les équipes ont souvent pour habitude de se cacher dans le but de sauter sur tout héros ennemi qui passerait par là. « Si vous avez l’avantage sur Val Maudit, vous pouvez passer de la voie du milieu à celle du bas via le chemin direct qui passe par le buisson. Je vous recommande de le sonder avec un sort ou deux. Si vous avez du retard, par contre, mieux vaut l’éviter en faisant un détour. »

Arrêtez les frais et sacrifiez les objectifs

push1.jpg

Avant de changer de stratégie au cours d’une mauvaise partie, arrêtez les frais : « Si quelque chose tourne mal et que le combat est mal parti, mieux vaut se replier pour éviter de perdre davantage de joueurs, explique POILK. Il ne faut jamais perdre un objectif gratuitement, même remporter de l’expérience sur les voies à la place suffit.  »

D’où le « trade-pushing », comme l’appellent les pros : le fait de sacrifier l’objectif pour progresser autrement sur la carte. « Si vous n’êtes pas en mesure de disputer un objectif, développe POILK, avancez ailleurs, c’est la clé pour remonter. »

Pour comprendre cette technique, il faut d’abord saisir la première règle du jeu : « Le plus important dans Heroes of the Storm, c’est d’amasser de l’expérience, en particulier en début et milieu de partie, insiste POILK. Si l’équipe adverse envoie cinq joueurs au sanctuaire du milieu mais que vous éliminez des vagues et détruisez des bâtiments sur les voies du haut et du milieu, cela vous assure beaucoup d’expérience. Ça ne vaut vraiment que jusqu’au niveau 20, en revanche. »

Les bâtiments, ça ne fait pas tout

Gardez à l’esprit que les bâtiments n’ont pas la même importance selon les cartes : « Ils comptent moins sur champs de l’Éternité. On peut avoir l’impression d’avoir l’avantage, mais il est très compliqué d’y plier une partie. Détruire deux forts ne veut pas dire grand-chose, car il est difficile de récupérer l’expérience de serviteurs qui se retrouvent dans la base adverse. Et si vous ne parvenez pas à enfoncer le clou et que vous perdez un Immortel en fin de partie, vos deux forts d’avance ne vous empêcheront pas de la perdre. »

Si une seule équipe détruira l’idole adverse, vous aurez plusieurs occasions d’amasser de l’expérience et d’assiéger vos ennemis sans crainte : « Les objectifs ne deviennent vraiment puissants qu’en fin de partie, explique POILK. Généralement, le second Châtiment de Sanctuaires infernaux ne permet de détruire qu’un seul fort. Avec une équipe bien coordonnée, vous pouvez facilement en détruire un vous-même en moins de temps qu’il n’en faut à vos adversaires pour sécuriser l’objectif. »

cho.jpg

L’avancée agressive

Hier, nous avons parlé des captures de boss désespérées, mais il y a bien des coups de ce genre : « Sur Comté du dragon, vous verrez des équipes très en retard capturer les géants de siège et les chevaliers du bas pour mener un ultime assaut désespéré. C’est une avancée agressive, ou un « rage push » comme l’appelle la Team Dignitas. Le but est de tenter de récupérer un talent supplémentaire et de détruire des bâtiments pour remonter. Il arrive que la force brute soit le meilleur moyen de se remettre en selle, même si cela ne fonctionne que rarement. »

Se battre pour s’emparer de l’objectif est souvent le moyen le plus direct de remporter la victoire, mais lorsque vous êtes dans une mauvaise situation, mieux vaut ne pas trop vous frotter à l’équipe adverse : « Sur Sanctuaires infernaux, lors de l’apparition du second sanctuaire, les équipes sont souvent de niveau 12 ou 13, explique POILK. Pour une raison qui m’échappe, l’équipe menée commet toujours l’erreur de provoquer un combat à ce moment-là. Si le second sanctuaire apparaît en haut, mieux vaut se cacher puis avancer sur la voie du bas en profitant de sa vague de serviteurs. Cela force l’ennemi à choisir entre avancer grâce au Châtiment et se défendre, ce qui vous donne généralement le temps de rattraper votre retard. »

Ne jamais baisser les bras, ne jamais se rendre !

La Team Dignitas a elle-même effectué une remontée contre les Gen.G Esports lors de la finale du Choc de mi-saison.

POILK a récemment joué un rôle important dans une partie qui semblait bel et bien perdue : « Nous prenons de très bonnes décisions, affirme-t-il, et nous faisons toujours de notre mieux pour nous reprendre lorsque nous perdons l’avantage en partie. »

Dans le match qui les a opposés aux Gen.G Esports sur Tours du destin, c’est exactement ce qu’ils ont fait. Ils ont attendu patiemment leurs talents de niveau 20 pour retrouver un pied d’égalité avec leurs adversaires coréens et les écraser : « Je ne me rappelle plus vraiment ce qu’on se disait, mais je sais qu’on n’était pas certains de pouvoir l’emporter. J’ai dit que je pouvais me charger du fort du bas, Wubby voulait s’occuper des sapeurs, Zaelia du fort du milieu, et Snitch était déjà parti sur la voie du haut. Chacun s’était trouvé quelque chose à faire. On savait tous exactement où aller. »

Certes, être aussi coordonnés que l’une des meilleures équipes au monde n’a rien d’évident, mais il faut s’en inspirer… Et s’aider également des Conseils de milieu de partie de demain : Francisco « Goku » Avalos, de l’équipe nord-américaine Team Octalysis, nous apprendra à prendre autant d’avance que possible !

Prêt à jouer ?

Télécharger Heroes of the Storm

Jouer gratuitement

Restez connecté